Pourquoi ne pas préparer son jeune à la conduite accompagnée ?

 

 

En quoi cela consiste ?

 

Dès l'âge de 15 ans, le jeune et futur conducteur peut choisir d'apprendre à conduire grâce à la conduite accompagnée (AAC). Pour effectuer cet apprentissage, il doit avoir l'accord de son représentant légal et de l'assureur du véhicule.

Suite à une formation initiale en auto-école, la conduite accompagnée permet d'acquérir de l'expérience au volant en toute confiance et sous le contrôle d'un accompagnateur dans différentes conditions de circulation avant le passage des épreuves pratiques et l'obtention du permis de conduire.

 

Quels sont les avantages ?

 

  • Commencer la formation initiale en école de conduite (code et conduite) dès l'âge de 15 ans.
  • Passer l'épreuve pratique du permis de conduire des 17 ans.
  • La période probatoire se trouve réduite. Les jeunes conducteurs ayant suivi la conduite accompagnée seront crédités de leurs 12 points sur le permis à l'issu de 2 ans sans commettre d'infraction contre 3 ans pour les jeunes ayant eu leur permis dans la filière traditionnelle.
  • Acquérir une plus grande expérience et ainsi gagner en confiance, faire ses preuves dans différentes conditions de circulation.
  • Obtenir un tarif préférentiel sur son assurance "jeune conducteur".

 

Comment elle se déroule ?

 

  • Une formation initiale en école de conduite. Avant de pouvoir conduire avec l'accompagnateur, l'élève doit suivre une formation initiale. A la fin de cette première étape, l'enseignant délivrera une attestation à l'élève. Elle devra être consignée dans le livret d'apprentissage et remise à la compagnie d'assurance du candidat.
  • La phase de conduite accompagnée durant laquelle l'élève poursuivra son apprentissage. Il devra notamment parcourir un minimum de 3 000 km sous la vigilance et les conseils de son accompagnateur, il devra aussi se prénsenter à deux rendez-vous pédagogiques obligatoires.

https://www.securite-routiere.gouv.fr/passer-son-permis-de-conduire/conduite-accompagnee/apprentissage-anticipe-de-la-conduite